Le crédit auto est la meilleure alternative pour s’offrir la voiture de ses rêves, même lorsqu’on ne dispose pas des fonds nécessaires. Pratique et flexible, pas étonnant que cette solution ait le vent en poupe auprès des ménages modestes. En effet, les modalités de remboursement sont plus que satisfaisantes et sont définies en fonction des rentrées d’argent de l’emprunteur. Comment obtenir un crédit auto ? Les éléments de réponse dans la suite de l’article.

Les justificatifs d’identité, une condition primaire

Il est tout à fait normal de justifier son identité, avant qu’un organisme ne se hasarde à vous octroyer un prêt aussi conséquent. Ainsi, pour la procédure de demande, il faudra donner à votre créancier tous les documents permettant de vous identifier. Notamment votre carte d’identité, un permis de conduire ou la carte de résident. De même, il vous faut justifier votre domiciliation en France depuis au moins trois mois ou six mois selon l’organisme. Outre ces conditions évidentes, d’autres, propres au crédit auto, doivent être remplies. Découvrez-les.

Les conditions liées à vos revenus

Le crédit auto est un engagement à long terme pris par l’emprunteur. À cet effet, ce dernier doit pouvoir justifier de revenus suffisants, pouvant supporter la charge de prélèvement mensuelle. Cette condition n’est pas prise à la légère parce que le paiement se poursuit sur des années durant. De même, les revenus sont également importants parce qu’ils déterminent le montant du crédit que vous pouvez contracter. D’ailleurs, les revenus sont la première condition examinée par les banques ou les concessionnaires, avant d’accorder un crédit auto.

Lire aussi:   Crédit auto

Par ailleurs, bien que ce soit les salaires qui soient pris essentiellement en compte, les revenus ne se limitent pas à cela. Il peut être également question des revenus fonciers dont vous bénéficiez chaque année, si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier.

D’autres revenus peuvent aussi compléter et solidifier votre dossier de demande de prêt auto :

  • les pensions et rentes perçues ;
  • les allocations de chômage ;
  • les capitaux mobiliers.

Malgré tout, si vous ne disposez d’aucun revenu concret, il est toutefois possible de présenter une personne qui se portera garante pour votre crédit.

Les justificatifs de vos revenus

Afin de prouver la véracité de vos déclarations, les organismes exigent toujours des justificatifs de vos revenus. Il peut s’agir du bulletin de salaire, des déclarations du chiffre d’affaires, les avis d’imposition ou tous autres documents pouvant justifier votre capacité à supporter le crédit escompté.

Les charges mensuelles de l’emprunteur

Un revenu important et régulier n’assure pas, dans tous les cas, un avis de crédit auto favorable. Les charges de famille jouent par ailleurs un rôle crucial dans le processus de décision, notamment le loyer dont vous devez vous acquitter chaque mois et les diverses factures.

Sont également considérés les frais d’éducation des enfants, le nombre de personnes constituant le foyer, ainsi que le coût des différentes assurances. Le calcul de tous ces éléments permet à l’organisme de définir si un prélèvement mensuel ne va pas affecter votre niveau de vie. En outre, de votre côté, il faut aussi être certain que le crédit ne vous laissera pas à découvert après le prélèvement mensuel. En effet, après l’achat de la voiture, s’ajouteront à vos dépenses les frais de carburant, d’entretien et de carte grise.

Lire aussi:   Comment sont calculés les taux d’un crédit ?

Un taux d’endettement raisonnable

Le dernier critère étudié par les organismes ou le concessionnaire est le taux d’endettement de l’emprunteur. Il va sans dire que lorsque vous croulez sous une tonne de crédit, aucun organisme ne vous accordera un crédit, au risque de se heurter à votre insolvabilité. En France, le taux d’endettement est fixé à 33 % de vos revenus. Ainsi, lorsque vous atteignez ce seuil d’endettement, la possibilité de voir un organisme vous accorder un crédit auto est quasi nulle.

En effet, les organismes prêteurs prennent garde à ne pas accorder des prêts, à des personnes susceptibles de surendettement. Une telle précaution leur permet de se prémunir contre l’insolvabilité des emprunteurs. Par ailleurs, pour calculer le taux d’endettement, il faut prendre en considération vos revenus, vos charges, le montant du prêt et le nombre d’années sur lesquelles s’échelonne le remboursement. Afin de vous faciliter la tâche, plusieurs simulateurs présents en ligne permettent de calculer le taux d’endettement.

L’apport personnel : une condition alternative

L’apport personnel est la somme dont vous disposez pour financer une partie de l’achat de la voiture. Contrairement aux autres conditions, il ne s’agit pas d’une modalité obligatoire. Il est en effet tout à fait possible d’obtenir un crédit auto sans apport, bien qu’il permet d’avoir un avis favorable dans les plus brefs délais. Cependant, il est fortement recommandé d’avoir un investissement personnel, parce qu’une demande sans apport fait monter le TAEG (Taux Annuel Effectif Global).