Comment bien choisir son crédit auto ?

Credit auto
Bannière 728x90

La plupart des ménages sont obligés d’acheter une voiture, que ce soit pour aller au travail ou pour les activités de tous les jours. Cependant, une voiture coûte cher et il est souvent préférable d’emprunter de l’argent pour financer cet achat plutôt que de piocher dans son épargne. Néanmoins, pour que cela soit vraiment préférable, il est important de savoir choisir correctement son crédit auto.

Les différents crédits pouvant financer une voiture

Pour acheter une voiture, vous pouvez faire appel à trois grands types de crédits. Le premier, c’est le prêt personnel. Aussi appelé crédit à la consommation, c’est un type de crédit qui dépasse rarement les 35 000 €, mais il est très facile à obtenir auprès d’un organisme spécialisé. En revanche, il présente souvent des taux d’intérêt plus élevés que les autres crédits.

Ensuite, il y a ce que l’on appelle le crédit affecté. Souvent appelé aussi crédit auto, c’est un crédit qui vous est accordé par une banque ou un organisme et qui ne peut servir qu’à un achat défini à l’avance. Dans ce cas précis, il s’agit d’une voiture. Vous devez donc d’abord choisir le modèle et les options pour présenter le prix au créancier qui acceptera ou non de le financer. Les taux d’intérêt sont souvent plus intéressants.

Enfin, il y a l’option du crédit ballon, de la LOA (location avec option d’achat) ou de la LLD (location longue durée). La LOA vous permet d’avoir une voiture et de ne la payer que sous forme de mensualité pendant une période définie par le contrat. À la fin de cette période, vous pouvez acheter le véhicule au prix fixé dans le contrat. Dans une LLD, vous restituez le véhicule pour en avoir un nouveau. Le coût de l’entretien est souvent inclus.

Calculez votre capacité d’endettement avant de choisir un modèle

Dans le monde des crédits auto, il est extrêmement rare de rencontrer un créancier légal qui acceptera que vous vous endettiez auprès de lui à un taux de plus de 33 %. C’est-à-dire que la mensualité de remboursement ne doit pas dépasser un tiers de votre salaire mensuel. Évidemment, si vous remboursez d’autres crédits, ils devront être pris en compte et retirés de vos revenus.

Calculer votre capacité d’endettement est donc la première chose à faire. C’est seulement une fois que vous connaîtrez précisément votre capacité d’endettement que vous pourrez commencer à vous poser la question du véhicule que vous souhaitez acheter. Cependant, connaître sa capacité d’endettement implique inévitablement de comparer les différentes offres de crédit.

Comparez les offres de crédit

Un crédit à des taux plus faibles vous permettra de bénéficier de mensualités moins élevées. Vous pourrez donc emprunter davantage. Sur plusieurs années, cela peut faire une différence de quelques milliers d’euros. Or, pour l’achat d’un véhicule, quelques milliers d’euros font une énorme différence. Vous avez donc tout intérêt à passer tout le temps nécessaire à comparer les offres.

Cependant, comparer les offres de crédits ne se limite pas à la question des taux d’intérêt et des montants de mensualité. Vous devez également prendre le temps de vous renseigner sur les éventuels frais de dossier, sur le montant exact de l’assurance emprunteur qui vous est proposée, ainsi que sur les conditions particulières qui vous lient en cas de remboursement anticipé.

L’avantage d’une comparaison minutieuse des offres, c’est qu’elle vous permet ensuite de mettre en concurrence chaque organisme de crédit. Imaginons que vous avez trouvé les meilleurs taux d’intérêt chez l’un, mais des frais de dossiers plus attractifs chez l’autre. Résultat, les deux offres sont à peu près égales. Dans ce cas-là, vous pouvez présenter votre comparatif au commercial de l’organisme pour le pousser à faire un effort sur les frais de dossier ou les intérêts.

Les lois à connaître quand on souscrit à un crédit auto

Tout le processus de souscription à crédit, qu’il soit immobilier ou personnel, est régi par certaines lois. La plus connue d’entre elles est la loi Scrivener, car elle impose une démarche à suivre aux prêteurs et aux emprunteurs. Elle oblige notamment l’organisme prêteur à envoyer une offre de crédit préalable qui permet à l’emprunteur d’avoir accès à toutes les informations légales. L’emprunteur doit alors attendre 15 jours avant de l’accepter, le temps pour lui d’y réfléchir.

Enfin, il faut également connaître la loi Neiertz, qui cible plus particulièrement les situations de surendettement. Il arrive qu’un emprunteur se retrouve dans une situation de surendettement suite à la perte de son emploi ou à d’autres difficultés. Dans ce cas-là, la loi Neiertz oblige l’organisme de crédit à mettre en place une commission de surendettement qui aura pour objectif de trouver un accord à l’amiable entre les deux partis.

Les précautions à prendre quand on emprunte pour acheter un véhicule

La plupart des acheteurs qui empruntent pour financer leur nouveau véhicule ont le réflexe d’allonger le plus possible la durée du crédit pour diminuer les mensualités. Cependant, cela augmente le coût global du crédit et risque de faire courir le crédit après que la voiture a été vendue ou a rendu l’âme. Ce n’est donc pas une bonne solution et il vaut mieux trouver un juste équilibre entre des mensualités qui ne pèsent pas trop lourd et un crédit qui ne dure pas trop longtemps.

Bannière 728x90

Enfin, il est évidemment absolument nécessaire de faire appel à une banque ou un créancier officiellement reconnu par l’État et qui exerce son activité en toute transparence et en toute légalité. C’est le seul moyen pour vous d’être sûr d’obtenir un crédit dans les meilleures conditions et d’être protégé par la loi en cas de problème.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire